Logo

See Your Message Here

If you are interested in seeing your organization's message on Conservation Wire, please contact us at:

1.416.972.7401
mleung@ecostrategy.ca
Ontario, Canada

Want More Depth?

If you're looking for more info on this story, we'd be happy to set you up with someone to speak to about why this story is relevant to your audience.

Interview Opportunity

Looking to add more depth? We can schedule an interview for you with the people mentioned here. Call:
416.972.7404
Or email: mleung@ecostrategy.ca

For More Information

If you'd like any more details about this news, or would like to get the inside scoop on upcoming, similar news, send us an email: distribution@conservationwire.ca

Advertisements

Il faut mieux protéger les oiseaux et les chauves-souris contre les éoliennes

Tuesday, October 2nd 2012 10:49:01am

Toronto, le 2 octobre 2012 - Le gouvernement de l’Ontario devrait interdire les projets d’énergie éolienne dans plus de régions de la province qu’à l’heure actuelle afin de protéger les oiseaux, les chauves-souris et leurs habitats, dit le commissaire à l’environnement de l’Ontario, M. Gord Miller. Ce dernier publie aujourd’hui la partie II de son rapport annuel de 2011-2012 intitulée Perdre la main.

« Je suis totalement en faveur de l’énergie éolienne. Outre l’économie de l’énergie, il est nécessaire de créer des sources d’énergie renouvelable, l’énergie éolienne par exemple, pour diminuer notre dépendance aux combustibles fossiles et protéger notre environnement, dit M. Miller. Cependant, il faut trouver le point d’équilibre entre l’utilisation de l’énergie éolienne et l’objectif tout aussi important de protéger les oiseaux et les chauves-souris. Pour y arriver, nous avons besoin de faire des choix sensés relativement à l’emplacement des parcs éoliens. »

Le gouvernement a publié des lignes directrices pour évaluer et réduire les dangers qui planent sur les oiseaux, les chauves-souris et leurs habitats au cours des étapes de la planification, de la construction et de l’exploitation des projets d’énergie éolienne. Le commissaire à l’environnement de l’Ontario félicite le gouvernement, car ce dernier a porté une attention particulière aux oiseaux et aux chauves-souris, et ce, malgré le nombre grandissant de projets d’énergie éolienne dans la province. Toutefois, le CEO souligne que « les lignes directrices comportent d’importantes lacunes qui continuent de mettre les oiseaux et les chauves-souris en danger. »

Les espèces de chauves-souris migratrices manquent de protection : Environ 75 % des mortalités documentées de chauves-souris dans les parcs éoliens en Amérique du Nord concernent les chauves-souris migratrices. Pourtant, les lignes directrices provinciales ne précisent aucun critère pour cibler et éviter les zones d’escale migratoire des chauves-souris dans le processus de sélection de l’emplacement d’un parc éolien. Parmi les huit espèces de chauves-souris en Ontario, trois sont migratrices.

Aucune interdiction concernant les projets dans les zones importantes pour la conservation des oiseaux : Les zones importantes pour la conservation des oiseaux (ZICO) sont désignées, selon des normes acceptées à l’échelle internationale, comme des secteurs importants pour certains groupes d’oiseaux particuliers. Les règles n’interdisent pas l’établissement de parcs éoliens dans les 70 zones importantes pour la conservation des oiseaux en Ontario.

On ne tient compte d’aucun effet cumulatif : L’évaluation et l’autorisation des sites de projets d’énergie éolienne s’effectuent de façon séparée et elles ne tiennent pas compte des effets cumulatifs possibles sur les oiseaux ou les chauves-souris d’autres projets éoliens à proximité, ni d’autres sources de mortalité plausibles pour ces espèces.

« J’ai bien peur, dit le commissaire à l’environnement de l’Ontario, que les lignes directrices en vigueur n’aillent pas suffisamment loin pour que les projets d’énergie éolienne respectent l’objectif de protéger la faune. Puisqu’il est important de choisir un emplacement qui limite les dangers pour les oiseaux et les chauves-souris, il est tout à fait sensé d’éviter de construire des projets d’énergie éolienne dans les sites les plus écosensibles de ces espèces. »

« Le ministère des Richesses naturelles devrait corriger ces lacunes, dit M. Miller, et interdire les nouveaux projets d’énergie éolienne dans les zones importantes pour la conservation des oiseaux de l’Ontario. » Les ZICO, comme ceux de la pointe Pelée et de Leslie St. Spit, ne couvrent que 2 % de la superficie totale de l’Ontario.

Le CEO est nommé par l'Assemblée législative pour agir comme agent de garde environnemental et indépendant pour la province et faire rapport sur les décisions gouvernementales environnementales.

Lisez le chapitre Nouvelles règles sur l’énergie éolienne pour protéger les oiseaux et les chauves-souris. Téléchargez la version intégrale de la partie II du rapport annuel de 2011-2012 du commissaire à l’environnement de l’Ontario intitulé Perdre la main. www.eco.on.ca

Jean-Marc Filion (porte-parole pour le commissaire) sera disponible pour des entrevues à la conférence de presse à Queen’s Park ainsi que par téléphone des 11h 705-492-6997.

Si vous souhaitez obtenir de plus amples renseignements, veuillez communiquer avec :
Hayley Easto
Coordonnatrice, Communications et Relations externes
Commissaire à l'environnement de l'Ontario
416-325-3371 / 416-819-1673
1-800-701-6454
hayley.easto@eco.on.ca

Also available in English.